Muslima Connexion
Salamu aleikunna wa ramatullah
marhaban bikunna vous pouvez vous inscrire si vous êtes une femme et que vous souhaitez vous entraider avec vos soeurs dans l'apprentissage de notre belle religion !!!



 
PortailAccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  les fausses hadiths attribues aux Prophete saw

Aller en bas 
AuteurMessage
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   Ven 4 Avr - 7:27

Assalam aleikum wa rahamatulah wa barakat

connaitre qui est le Cheick Albany pour mieux prendre son travail au serieux

akhwany wa akhwat

Le Cheikh al Albani -qu'Allah lui fasse miséricorde-, écrivit ce livre pour avertir contre le danger de ces Hadiths qui sont très nombreux (on les compte par milliers) et très répandus dans les ouvrages (du Fiqh, du Tafsir, de l’exhortation, du Targhib wa Tarhib, et autres) ainsi que dans la communauté.

Un seul menteur en avait inventé 4000 et trois autres menteurs connus en ont inventé plus de 10 000.
Que dire alors des autres Hadiths inventés pour raisons diverses (politique, fanatisme, nationalisme, Madh-hab, pour se rapprocher d’Allah comme il le prétend, ou par erreur…).

Et aussi les efforts entrepris par les innovateurs, les gens de la passion, les Sectes , les Zindiq et autres pour les propager dans la communauté et les faire entrer dans l’Islam.

C’est pour cela qu’il est important de dénoncer les Hadiths faibles et inventés pour avertir les musulmans et pour ne pas leur cacher la vérité, et ceci pour nettoyer la Sounnah du Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- de ce qui n’en fait pas partie.

La propagation des Hadiths faibles et inventés est un grand fléau qui touche la communauté musulmane depuis de longs siècles. Ce fléau touche surtout la masse mais aussi beaucoup de savants, sauf ceux qu’Allah a épargné parmi les savants du Hadith comme al Boukhary, Ahmad, ibn Ma’ine, abou Hatim ar-Razi et d’autres. Ce fléau amena des conséquences néfastes, que ce soit dans la croyance ou dans la législation.

Mais heureusement qu’Allah envoya les savants du Hadith pour prendre en charge cette grande responsabilité qui est de surveiller la Sounnah du Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- sans rien laisser entrer dedans. Ceux là sont les imams du Hadith et les porteurs de l’étendard de la Sounnah à qui le Messager d’Allah -prières et bénédiction d'Allah sur lui- fit cette invocation :

« Qu’Allah embellisse le visage de celui qui entend ma parole, la comprend, l’apprend puis la transmet.
Il se pourrait que quelqu’un porte une science vers plus savant que lui »[3]

Donc ces imams -Qu’Allah les récompense- ont démontré l’état de la plupart des Hadiths (soit authentiques, soit faibles, soit inventés) et ont émis des fondements solides et des règles, celui qui les apprend et les assimile convenablement pourra savoir le degré de n’importe quel Hadith même s’ils n’ont pas précisé ce Hadith et c’est ce qui est appelé la science du moustalah al Hadith (la technique du Hadith).

Beaucoup ont écrit des livres pour montrer spécialement l’état des Hadiths et leurs degrés comme :

« al Maqassid al Hassana » de al Hafidh as-Sakhawi
« Naçb ar-Raya » de al Hafidh az-Zaila’y
« al Moughni ‘an Hamlil Asfar » de al Hafidh al’Iraqi.
« Talkhis al Habir » et « Takhrij Ahadith al Kachaf » de al Hafidh ibn Hajar al ‘Asqalani.
« Takhrij Ahadith Achifa » de as-Souyouti.

Et bien d’autres ouvrages ont été écrits pour faciliter aux savants et étudiants qui viennent après pour qu’ils sachent le degré des Hadiths dans les livres, mais au lieu de cela ils délaissèrent la lecture de ces ouvrages et ont de ce fait ignoré les degrés des hadiths qu’ils ont appris par cœur de leurs cheikhs, ou qu’ils ont lu dans les livres qui ne se contentent pas que des Hadiths authentiques.

C’est pour cela que souvent lorsqu’on entend un cours d’exhortation, une conférence, ou une Khoutba (un prêche, un prône) et bien on y trouve des Hadiths faibles et inventés.

Ceci est très grave, il est à craindre que tous entrent par cette cause dans l’avertissement du Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- :

« Celui qui ment sur moi volontairement, qu’il prépare sa place en enfer ».

Quand bien même, s’ils n’ont pas menti volontairement, et bien ils savent que dans les Hadiths il y a ce qui est faible et ce qui est inventé donc, indirectement, ils ont commis ce pêché et le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- a bien dit :

« Il suffit à quelqu’un pour être menteur qu’il répète tout ce qu’il entend

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   Ven 4 Avr - 7:28

Assalam aleikum wa rahamatulah wa barakat


L’imam Malik a dit : « N’est pas à l’abri celui qui rapporte tout ce qu’il entend, et ne sera jamais imam alors qu’il rapporte tout ce qu’il entend

L’imam ibn Hibban dit dans son « Sahih » : « chapitre : celui qui rapporte d’après le prophète sans savoir si c’est authentique entre en enfer »
Puis il cita le Hadith d’après abou Houreirah :« Celui qui dit sur moi ce que je n’ai pas dit, qu’il prépare sa place en enfer.»[5]

Puis il dit : « la preuve que ce qu’on a mis comme titre au chapitre précédent est authentique »

Puis il cita le Hadith d’après Samourah ibn Joundoub, que le Messager d’Allah -prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :« Celui qui rapporte de moi un Hadith qu’on voit que c’est un mensonge,
alors il est un des deux menteurs
»[6]

Puis ibn Hibban dit : « Citation d’une deuxième preuve prouvant l’authenticité de ce que nous avons dit »

Puis il cita le Hadith précédent de abou Houreirah.

Donc il apparaît bien qu’il n’est pas permis de propager ni de rapporter des Hadiths sans connaître leurs authenticités puisque le Messager d’Allah -prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit :

« Un mensonge à mon encontre n’est pas comme un mensonge à l’encontre de quelqu’un d’autre, celui qui ment sur moi volontairement, qu’il prépare sa place en enfer »[7]

C’est pour cela que le cheikh al Albany, écrivit ce livre (ainsi que beaucoup d’autres) pour montrer aux gens les degrés de beaucoup de Hadiths que l’on entend aujourd’hui ou que l’on lit dans les livres répandus, et c’est aussi afin que se rappelle celui qui veut se rappeler ou craindre.

D’après Hayat al Albany de ach-Chaïbani volume 2 pages 648 à 657, Traduction de abou ‘Abdir-Rahmane ‘Abdoullah at-Tantany

1] Voir Ma’a cheikhina Nacir as-Sounnah wad-Dine par ‘Ali Hassan al Halaby (pn°50-51).
[2] Rapporté par ibn abi Hatim dans al’Ilal v.1/p10
[3] d’après ibn Mas‘oud -qu'Allah l'agrée- rapporté par abou Dawoud et at-Tirmidhi qui l’authentifia et ibn Hibban dans son Sahih
[4] Rapporté par Mouslim d’après abou Houreirah
[5] Hadith bon (Hassan) et son origine se trouve dans les deux Sahihs
[6] Rapporté par Mouslim
[7] Rapporté par Mouslim et d’autres

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   Ven 4 Avr - 7:28

Assalam aleikum wa rahamatulah wa barakat


Question :

On m'a récemment raconté qu'il y avait un Compagnon (radhia Allâhou 'anhou) qui était mourant et qui n'arrivait pas à prononcer la Chahâdah (profession de foi musulmane).
Le Prophète Mouhammad (sallallâhou 'alayhi wa sallam) fit demander à son épouse comment il se comportait avec elle. Elle répondit qu'il était un homme de bien, qui faisait beaucoup d'adoration et qu'il donnait son droit a chacun.

Puis le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) fit venir sa maman. Il (sallallâhou 'alayhi wa sallam) lui posa la même question. Et elle répondit qu'il était un fils bien, qui était un bon croyant et qu'il faisait beaucoup d'actes d'adoration, mais.. qu'il préférait son épouse sur elle.

Il (sallallâhou 'alayhi wa sallam) lui demanda de lui pardonner, mais elle refusa. Le fils n'arrivant toujours pas à réciter la Chahâdah, il (sallallâhou 'alayhi wa sallam) insista pour qu'elle lui pardonne.

Elle dit : "Je le laisse à Allah Exclamation " Il (sallallâhou 'alayhi wa sallam) envoya quelqu'un pour voir si le fils arrivait à dire la Chahâdah, mais ce ne fut pas le cas. Alors le Pophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) donna l'ordre de ramasser du bois pour en faire un feu. La maman s'enquit de la raison de son geste.

Il (sallallâhou 'alayhi wa sallam) lui répondit qu'il (sallallâhou 'alayhi wa sallam) allait bruler son fils ici bas plutôt qu'il ne soit brulé dans l'Au-delà. À ce moment là, elle dit : "Je prends Allah à témoin que je lui pardonne." Le Compagnon put prononcer la Chahâdah et il mourut sur cette dernière parole. Je voudrai savoir si ce récit est véridique...

Réponse :

Cette histoire, qui est très connue et répandue, n'est pas rapportée de façon authentique du Prophète Mouhammad (sallallâhou 'alayhi wa sallam). Des oulémas soulignent en effet que :
dans l'ouvrage "Al Kabâïr" (traitant des péchés majeurs), où il est cité, il est introduit avec la formule "houkiya" (on raconte), tandis que dans "At Targhîb wat Tarhîb" (compilation de Ahâdîth exprimant des exhortations ou des avertissements), Al Moundhiri (rahimahoullâh) le mentionne avec l'expression "rouwiya" (on rapporte) : et il est bien connu que, dans la science du Hadith, quand une Tradition est mentionnée de la sorte, c'est que son authenticité pose problème (Al Moundhiri (rahimahoullâh) mentionne lui-même ce point dans sont introduction de "At Targhîb wat Tarhîb").

Ibnoul Djawzi (rahimahoullâh) a mentionné une version abrégée de ce récit dans son ouvrage compilant les Traditions forgées et faussement attibuées au Prophète Mouhammad (sallallâhou 'alayhi wa sallam) ("Al Mawdhoû'ât").

As Souyoûti (rahimahoullâh) rapporte de Al 'Ouqaïli (rahimahoullâh) qu'il a affirmé que ce Hadith n'est pas autnhentique. (Voir "Al Laâliy' al Masnoû'ah" – Volume 1 / Page 251)

Parmi les contemporains, Al Albâni (rahimahoullâh) a très sévèrement critiqué la fiabilité de ce rapport. (Voir "Dhaïf out Targhîb wat Tarhîb" – Volume 2 / Page 143 et "As Silsilat oud Dhaïfah wal Mawdhoû'ah" – Volume 7 / Page 166)

Cheikh Mach'hoûr cite ce récit dans son ouvrage intitulé "Histoires non fondées" ("Qisas lâ tathbout").

Le problème qui se pose avec cette narration est que, dans la chaîne de transmission de celle-ci, il y a une personne, en l'occurrence Fâïd Ibnou Abdil Rahmân Aboul Waraqâ, dont la fiabilité pose de sérieux problèmes selon les experts : l'Imâm Ahmad (rahimahoullâh), Ibnoul Djawzi (rahimahoullâh), Al 'Ouqaïli (rahimahoullâh) et Al Haïthami (rahimahoullâh) affirment par exemple que ce qu'il rapporte doit être délaissé ("matroûk").
Il a également été critiqué par Ibnou Hibbân (rahimahoullâh), qui dit qu'il n'est pas permis d'argumenter à partir de qu'il rapporte (lâ yadjoûzoul ihtidjâdj bih). (Réf : "As Silsilat oud Dhaïfah wal Mawdhoû'ah" – Volume 7 / Page 166)

Wa Allâhou A'lam Exclamation

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   Ven 4 Avr - 7:29

Assalam aleikum wa rahamatulah wa barakat

Voici la vérification de cheikh Muhammad Nâsir Ad-Dîn Al-Albânî .
Le travail que le shaikh a accompli est un trésor inestimable pour la communauté, nous demandons à Allah qu’il lui accorde la meilleure récompense pour son effort.

Nous allons énumérer ici, les Hadiths faibles revus et corrigés par Cheikh al Albani, que l’on retrouve dans Les Jardins des Vertueux[1]. Ce travail est nécessaire dans la mesure où ce livre est imminent et a beaucoup de valeur. Pour estimer ce remarquable ouvrage, il suffit de voir le peu de Hadiths faibles qu’il comporte .

Par ailleurs, ce qui montre aussi l’importance de ce livre, c’est le mérite de son auteur, l’Imam an Nawawi qui apprenait jusqu’à douze cours par jour. Sans oublier que ce recueil de Hadith est l’un des livres les plus lus dans le monde. Ayant traité, dans un autre article, de la science et de ses mérites, nous en profiterons pour citer un Hadith faible concernant ce domaine, à titre d’exemple. Ce qui évitera aux lecteurs de les utiliser, à moins que ce ne soit à titre d’avertissement quant à leur faiblesse :


Voici donc un résumé des remarques du cheikh sur chaque hadith, tout en donnant les références pour celui qui voudrait en savoir plus. La numérotation des hadiths correspond à l’édition de dar al-gharb al-islâmî qui est l’édition française la plus répandue.

. A l’occasion du mois de Ramadhan, on a pu entendre le Hadith suivant :
« Le début du Ramadhan est une miséricorde, son milieu est un pardon et sa fin est une libération du feu (délivrance de l’enfer). »
Ce Hadith est un Hadith Da’if, Mounkar (c’est à dire blâmable ). [1]

2. Il en est de même pour le Hadith suivant :
« Le mois de Ramadhan est suspendu entre le ciel et la terre, il ne sera élevé (c’est à dire accepté) chez Allah ' qu’avec la Zakat El Fitr ».
Ce Hadith également est Da’if (faible). Le commentaire de ce Hadith est long pour pouvoir l’évoquer. Pour plus de précision il suffit au lecteur de retourner à sa référence. [2]

3. Hadith concernant la mosquée : « Parler dans la mosquée consume ou mange les bonnes actions comme les bêtes mangent l’herbe. » Ce Hadith n’a même pas d’origine (La asla lahou) c’est à dire même pas de chaîne de rapporteurs. Il est plus connu sous la version suivante : « Les paroles permises dans la mosquée d’Allah consument ou mangent les bonnes actions comme le feu consume le bois. »
Peu importe la version il est de toute façon Da’if..

(porter son regard sur le coran c est une adoration ,et le fils portant son regard sur ses parents c est une adoration ,et le regard porter sur ali ibn abi talib c est une adoration ) hadit inventer mawdou 'el daifa 356'

(la divergence de ma communauté est une misericorde) hadit inventer (el israr el marfoua 506) .(tanzih el charia 402/2) cheik el albani rahimahou allah a dis a propos de ce hadit (na aucun fondement . (el daifa 11)

(si l un de vous se trouve a la fin du rang et que le rang (le rang de la salat) et complet qu il tire vers lui un homme et qu il le place a coter de lui )hadit faible (talkhis el habir de ibn rajab 37/2 , el da3ifa 921

(celui qui raconte la tradition du prophete et eternue a ce moment la il aura dis la veriter ) hadits inventer . tanzih el chari3a (483) 'inventer' el laahla el masnoua (2/286)

On rapporte que Annas ben malik a dit : "Nous étions chez le messager de Dieu(bsal) lorsque celui-ci nous dit : "Maintenant il va apparaître quelqu'un qui fera partie des élus du Paradis". Un médinois apparût, sa barbe était mouillée suite à ses abultions. Il portait des souliers à sa main gauche.

Le lendemain, le Prophète(bsal) répètait les mêmes propos qu'il avait tenus la veille. Le même homme réapparut tel qu'il le fut la veille. Au triosième jour, le Prophète (bsal) répétait encore les mêmes propos et le même homme de réapparaître. Le messsager de dieu (bsal) se leva suivi de Abdullah Ben 'Amru. Ce dernier alla vers le bonhomme désigné par le Prophète (bsal) en tant que faisant partie des élus du paradis et lui dit :

"Je suis en désaccord avec mon père, je vous serai reconnnaissant si vous m'hérbergez pendant trois jours". L'hommme accepta. Abdullah ben Amru rapporta qu'il avait passé trois nuits chez cet homme, et qu'il avait remarqué que cet homme ne priait pendant la nuit que très peu de temps. Mais lorsque qu'il s'éveillait au cours de la nuit, il se levait pour prier jusqu'à l'aube; Abdallullah dit :"Cependant je ne l'avait entendu dire que du bien". Lorsque les trois jours s'écoulerent et que Abdullah faillit sousestimer cet homme, il lui dit "Ô, serviteur de Dieu, en fait, il n'y avait entre moi et mon père ni désaccord ni malentendu, j'ai seulement entendu le Messager de Dieu (bsal) dire : que vous étiez du nombre de ceux qui seront admis au paradis. Or, je ne vous ai pas vu faire grand chose. Qu'est-ce qui fait que vous soyez aussi loué par le Messager de Dieu(bsal) ?". A mon départ, il m'appela et me dit "ce que vous avez constaté et tout ce que je fais. Seulement je ne porte en mon coeur aucune rancoeur pour les musulmans ni de convoitise aucune" Abdullah dit "c'est grâce à ceci que avez atteint ce rang".


Rapport par Ahmed. Sheihk Albani (Ra) dit dans Tar'rib wa tar'ib, volume 2 dahif.. dans le chapitre de l'Ethique p.245/246 ce hadith est FAIBLE.

Il y a une autre version Rapporté par le Bayqi , divergeant sur quelques termes ou à la fin il est mentionné :

"Je dors sans avoir la moindre rancoeur contre personne".

Sheihk Albani (ra) dit également concernant ce hadith : "FAIBLE" (page 247).

Abou Râfi’ (rar) a dit : « J’ai vu le Messager d’Allah sallallahu a'layhi wa salam faire al adhan dans oreille de Hasan Ibn Ali lorsque Fâtima (rara) l’a mis au monde » (Abou Daoud et Tirmidhî)

Hasan ibn ‘Alî (rar) a rapporté qu le Prophète sallallahu a'layhi wa salam a dit : « Que celui à qui un nouveau-né a été donné prononce l’appel à la prière dans son oreille droite et l’annonce de la prière dans son oreille gauche : ainsi il sera préservé de la nuisance du démon ! » (Al Bayhaqî)
en effet, cheiklh Al Albani a déclaré ces ahadith, que ce soit ceux pour al adhan ou pour al iquamat dans l'oreille du nouveau né, comme faibles
il se trouve dans la chaine de transmission des menteurs et des gens qui inventent des hadiths...cheik el albani et de l avis que il n y a pas de hadit sahih sur le sujet et le sujet de l ikama dans l oreille des bebes
cheik Fawzi el Athari sur paltalk en directre repondre a une question demandant si il etait sounna de faire cela il a repondus tous les hadits relatent le adan ou l ikama dans l oeillles des bebes ils n y on a pas qui soient des hadits sahih


1-(Hadith N°66).D'après Abi Ya'la Chadad ibn Aous le prophète(psl) a dit :L'intelligent c'est celui qui a fait attention et travaille pour après sa mort et le paresseux c'est celui qui a suivi sa propre personne et sa passion....".(Hadith rapporter par Tirmidhi.Dans sa chaine de transmission il y a Al Ghassani qui est faible).

(N°69).D'après Omar le prophète(psl) a dit:On ne doit pas questionner un homme pourquoi il a frappé sa femme".(Abou Daoud.Il y a daoud ibn yazid qui est faible et Al Masli qui est un inconnu).

(N°93).D'après Abou Horeyra le prophète(psl) a dit:Empressez-vous de faire les bons acte avant la venue de la pauvreté....". (Tirmidhi.Ibn Haourane est rejetté).

(Hadith N°200).D'après Ibn Messaoud le prophète(psl) a dit:La première diminution qui est entré chez les enfants d'Israel c'était lorsque quelqu'un recontrait son frère lui disait:Craint Allah et éloigne toi de cela.Lorsqu'il le recontrera le lendemain faisant le meme acte il ne lu dit rien.....". (Abou Daoud et Tirmidhi.Ali Abi Oubaida Ibn Abd Allah Ibn Messaoud n'a rien entendu de son père).

(N°286).D'après Oum Sallama le prophète(psl) a dit:Si une femme meurt et que son mari est content d'elle,elle entre au paradis". (Tirmidhi.Dans sa chaine de ransmission il y a deux inconnus,Moussair Al Humairi et sa mère).

(N°356).D'après Maimoune Ibn Abi Chabib que Aicha est passé près d'elle un pauvre.Elle lui a donné un morceau de pain...". (Abi Daoud.Maimoune n'a jamais rencontré Aicha).

(N°359°.d'après Anas le prophète(psl) a dit:Celui qui respecte un vieux pour son age...". (Tirmidhi.Ouqaili et Al Ansari sont faibles).

(N°373).D'après Omar Ibn Al Khatab qui etre s'excuser auprès du prophète(psl) pour la Omra...". (Abi Daoud et Tirmidhi.Al A'daoui est faible).

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   Ven 4 Avr - 7:30

Assalam aleikum wa rahmatulah wa barakat

(N°408°.D'après Abi Horeyra qui dit que le prophète(psl) a lu le verset :Ce jour-là elle rapportera des informations".Puis le prophète(psl) dit:Savez-vous qu'elles sont ces informations?...". (Tirmidhi.Soulaimane Al Madani qui esst faible).

(N°482).D'après Abou Layla Othmane ibn Affane le prophète(psl) a dit :Le fils d'Adam n'a droit que ces choses:Une maison où il habite...." . (Tirmidhi Harith Ibn Said raconte de fausses histoires"Israeliates").

(N°519).D'après Asma bint Yazid qui dit que l'habit du prophète(psl) arriver jusqu'à.....". (Abi Daoud et Tirmidhi.Char ibn Houchab qui est faible).

(N°596).D'après Asa'di le prophète(psl) a dit:Le serviteur ne sera vraiment croyant que lorsqu'il délaissera.....". (Tirmidhi.Yazid Dimachqui qui est faible).

(N°732).D'après Oumaya ibn Makhchi qui dit que le prophète(psl) était assis et un homme mangeait sans avoir prononcer le nom d'Allah....". (Abi Daoud et Nassai.Al Khasa'i qui est un inconnu).

(N°758).D'après Ibn Abess le prophète(psl) a dit:Ne buvez pas en une seule fois comme boivent les animaux....". (Tirmidhi.Al Rahaoui qui est faible).

à propos de la Pierre noire, à savoir que c’est devant elle qu’on verse les larmes, un hadith rapporté par Ibn Madja (n° 2945) d’après Ibn Omar abonde dans ce sens puisqu’il dit : « Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) se présenta devant la Pierre, y posa ses lèvres, pleura longuement puis se retourna pour découvrir qu’Omar aussi pleurait. Il lui dit alors : « Omar, c’est bien ici qu’il convient de verser des larmes ». Ce hadith est toutefois faible d’après le jugement d’al-Albani dans Irwa al-Ghalil (1111). Il le note « très faible. »

Quant au hadith : « La Pierre noire est la main droite d’Allah, nous en disons qu’il est apocryphe et ne peut pas être correctement attribuée au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui).Ibn al-Djawzi dit dans al-Ilal al-mutanahiyya : « ce hadith n’est pas authentique ». Voir ilal d’Ibn al-Djawzi (2/575). Voir talkhis al-ilal de Dhahabi, p. 191. Ibn al -Arabi dit : « C’est un hadith apocryphe à ne pas retenir ». Cheikh al-islam, ibn Taymiyya a dit : « Le hadith a été rapporté d’après le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) grâce à une fausse saine. Cela étant, il n’est pas besoin de le décortiquer ». Voir Madjmou al-Fatawa (6/397).

Quand l'un d'entre vous a des rapports avec sa femme ou son esclave (femme),qu'il ne regarde pas ses parties intimes car cela rend aveugle [Voir As-Silsilat ad-Da'ifa](Al Albani dennonce ce hadith comme Hadith inventé)

« cherchez accès auprès d’Allah grâce à la considération qu’Il a pour moi… » Ce hadith est sans fondement. Ibn Taymiyya et al-Albani ont dit qu’il n’est pas fondé.
Voir Iqtidha as-sirat al-mustaqim par Ibn Taymiyya, 2/415 et as-Sislila adh-Dhaifa, 22.

« cherchez le savoir même en Chine, car la recherche du savoir est une obligation pour tout musulman », le cheikh al-Albani dit dans Dhaif al-Djami (906) qu’il est apocryphe.

Al-Faqîh [as-Samarqandî] Abû al-Layth (rahimahullâh) a dit [...] Abû Hurayra (radhiallâhu ’anhu) a dit que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :
« Le père doit à l’égard de son enfant trois devoirs : Lui choisir un bon nom, lui enseigner le Livre [al-Qor’ân] dès qu’il atteint l’âge de raison, le marier dès qu’il atteint l’âge de la puberté. »

Rapporté par al-Asbahânî dans « al-Targhîb wal-Tarhîb » - Hadîth très faible. Voir du SHeikh al-Albânî « Dha’îf al-Djâmi’ -n°2734 »

Il est rapporté de Ach-Cha’bî que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Qu’Allâh accorde la miséricorde à un père qui a aidé son fils à lui être obligeant. »

Hadîth faible - Voir du SHeikh al-Albânî « Dha’îf al-Djâmi’ - n°3118 » et « as-Silsila adh-Dha’îfa - n°1946 » Et la vérification de ce hadîth par al-Hâfidh al-’Irâqî dans « al-Ihyâ » qui le considère d’une chaîne de transmission faible


Il est rapporté que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Quatre choses font partie de ce qui constitue le bonheur d’une personne :

Une femme vertueuse
Un enfant obligeant
Un compagnon vertueux
Et d’acquérir ce qui constitue sa subsistance dans son pays.


Hadîth très faible - Voir du SHeikh al-Albânî « as-Silsila adh-Dha’îfa - n°759 »

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   Ven 4 Avr - 7:30

Assalam aleikum wa rahmatulah wa barakat


66 : Selon Abu Ya’la ibn ‘Aws, le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Le sage est celui qui se demande des comptes à lui-même et qui agit en vue de ce qui vient après la mort. Et l’incapable est celui qui se laisse guider par ses passions tout en nourrissant au sujet d’Allah de vains espoirs. » rapporté par At-Tirmidhi
Sa chaîne de transmission est faible car elle comporte le rapporteur Abû Bakr ibn abi Mariam qui se trompait (dans la transmission) après que sa maison eut été cambriolée. Voir Dha’îf al-jâmi’ as-saghîr, (4305).

68 : Selon ‘Umar, le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « On ne demande pas à l’homme pourquoi il a frappé sa femme. » rapporté par Abû Dâwûd
Sa chaîne de transmission est faible. Voir Irwa al-ghalîl (2034).

196 : D’après Ibn Mas'ud, le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit: «La faveur religieuse commença à s'atténuer chez les fils d'Israël à partir du moment où à l'homme en rencontrait un autre et lui disait. « Crains Allah et mets fin à tes agissements! Ce sont des choses interdites». Puis il le rencontrait le lendemain sans qu'il ait changé de conduite. Cela ne l'empêchait pourtant pas de manger à sa table, de boire avec lui et de s'asseoir en sa compagnie. Quand tel fut leur comportement, Allah installa la haine entre leurs coeurs». Puis il cita ces versets du chapitre 5 du Coran: «Ont été maudits par la bouche de David et de ‘Issa-fils-de-Marie ceux des fils d'Israël qui avaient renié et ce pour leur désobéissance (à Allah) et pour leurs agressions répétées. Quand ils faisaient quelque chose d'unanime- ment réprouvé, ils ne se l'interdisaient pas les uns aux autres. Quelle bien mauvaise chose que ce qu'ils faisaient! Tu vois plusieurs d'entre eux se lier de véritable amitié avec ceux qui avaient renié. Quelle bien mauvaise chose que ce que leur âme leur a fait aimer car Allah les a frappés de Son indignation et c'est dans le supplice qu'ils s'éterniseront. S'ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne les prendraient point comme véritables amis; mais plusieurs d'entre eux sont des dévergondés ». Puis il dit: «Oh non, par Allah ! Vous commanderez le bien, interdirez le mal, ferez cesser l'injustice de l'injuste, le ramènerez de force au bon droit et l'obligerez à le suivre, sinon Allah installera sûrement la haine entre vos coeurs puis vous maudira comme Il a maudit ces Juifs». Rapporté par Abû Dâwûd et At-At-Tirmidhî
Le hadith est munqati’, et sa chaîne n’est pas cohérente (mudhtarib). Voir Adh-Dha’îfa (1105).

286 : Selon Umm Salama, le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Toute femme qui meurt jouissant de la satisfaction de son mari entre au paradis. » rapporté par At-Tirmidhî
Sa chaîne comporte deux rapporteurs inconnus. Voir Adh-Dhaîfa (1426)

343 : Malik ibn Rabi’a Assa’idi a dit : « Alors que nous étions assis auprès du Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam), voilà que lui vint un homme de la tribu des Bani Salama qui lui dit : « Ô Messager d’Allah ! Reste-t-il pour moi (la possibilité) de faire du bien à mes parents maintenant qu’ils sont morts ? » Il dit : « Oui. Tu pries Allah de les bénir et de les absoudre et tu tiens après eux leurs promesses, tu respectes les liens de parenté dont ils sont la cause et tu honores leurs anciens amis. » rapporté par Abû Dâwûd
Sa chaîne est faible car elle comporte ‘Ali ibn ‘Ubayd qui est inconnu.

359 : Selon Anas, d’après le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Toutes les fois qu’un jeune honore un vieillard à cause de son âge, Allah lui suscitera plus tard quelqu’un pour l’honorer dans sa vieillesse. » rapporté par At-Tirmidhî
Sa chaîne est faible et comporte deux défauts. Voir Adh-Dha’îfa (304).

373 : ‘Umar ibn al Khattab rapporte : « J’ai demandé au Prophète la permission d’aller faire le petit pèlerinage (‘Umra). Il me l’accorda et dit : « Ô petit frère ! Ne nous oublie pas dans tes prières ! » ‘Umar dit : « Ce fut pour moi un mot que je ne serais pas heureux d’échanger contre tout ce bas monde ». rapporté par Abû Dâwûd et At-Tirmidhî
Et dans une autre version : « Ô petit frère ! Associe-moi dans tes prières ! ».
Voir les détails de la faiblesse de ce hadith dans Al-Mishkat (2248) et Dha’îf Abî Dâwûd (264)

482 : Selon le Calife ‘Uthman Ibn ‘Affan, le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Le fils d’Adam n’a droit qu’à trois choses : Une maison où il habite. Des vêtements pour couvrir sa nudité. Une croûte de pain et de l’eau » rapporté par At-Tirmidhî
Sa chaîne comporte deux rapporteurs faibles. Voir Adh-Dha’îfa (1063)

484 : Selon ‘Abdullah ibn Mughaffal, un homme dit au Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Ô Messager d’Allah ! Par Allah, je t’aime. ». Il lui dit : « Réfléchis bien à ce que tu dis ! ». L’autre répéta encore : « Par Allah, je t’aime » trois fois de suite. Il lui dit : « Si tu m’aimes vraiment prépare-toi une bonne protection contre la pauvreté, car la pauvreté atteint celui qui m’aime plus rapidement que le torrent n’atteint l’extrémité de son lit » rapporté par At-Tirmidhî
Il fait partie des hadiths faibles des Sunan At-Tirmidhi.

519 : Asma Bint Zeyd a dit : « La manche de la tunique du Messager d’Allah -prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui arrivait jusqu’au poignet. » rapporté par At-Tirmidhî
Le hadith est faible. Voir Adh-Dha’îfa (2458)

578 : d’après Abû hurayra, le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Hâtez-vous d’accomplir de bonnes actions avant d’en être empêchés par une de ces sept choses : une pauvreté qui vous fera oublier, une richesse qui vous rendra arrogant, une maladie qui vous affaiblira, une vieillesse qui affaiblira votre esprit, une mort mettant fin à vos jours, l’arrivée du faux messie et c’est la pire des choses qui vous attend, et l’arrivée de l’Heure et l’Heure est plus mortelle et plus amère encore. » rapporté par At-Tirmidhî
Ce hadith est faible. Voir Adh-Dha’îfa (1666)

584 : Ibn ‘Abbas rapporte : « Le messager d’Allah passa devant des tombes à médine. Il se tourna vers elles et dit : « Paix et salut sur vous habitants de ces tombes ! Vous êtes nos prédécesseurs et nous vous suivrons » rapporté par At-tirmidhî
Ce hadith est faible. Je l’ai montré dans Ahkam Al-jana’iz (p.187)

596 : D’après ‘Atiya ibn ‘Urwa As-Sa’di, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « L’homme n’est parmi les pieux que lorsqu’il renonce à ce qui est permis de peur de commettre l’interdit » rapporté par At-Tirmidhî
Ce hadith est faible, comme je l’ai montré dans Takhrij Al-Halâl (p.178)

714 : ‘Umar ibn al Khattab rapporte : « J’ai demandé au Prophète la permission d’aller faire le petit pèlerinage (‘Umra). Il me l’accorda et dit : « Ô petit frère ! Ne nous oublie pas dans tes prières ! » ‘Umar dit : « Ce fut pour moi un mot que je ne serais pas heureux d’échanger contre tout ce bas monde ». rapporté par Abû Dâwûd et At-Tirmidhî
Et dans une autre version : « Ô petit frère ! Associe-moi dans tes prières
! ».
Voir les détails de la faiblesse de ce hadith dans Al-Mishkat (2248) et Dha’îf Abî Dâwûd (264)

732 : D’après Umaya ibn makhshi, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) était assis alors qu’un homme mangeait. Cet homme ne prononça pas le nom d’Allah jusqu’à la fin de son repas. Pour la dernière bouchée il dit : « Au nom d’Allah au début et à la fin ». Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) rit et dit : « le diable n’a cessé de partager son repas jusqu’à ce qu’il prononce le nom d’Allah. Et lorsqu’il a prononça le nom d’Allah il vomit tout ce qu’il avait dans le ventre » rapporté par Abû Dâwûd et An-Nasa’i
Sa chaîne de transmission est faible car elle contient Al-Mathna ibn ‘Abd Ar-rahaman Al-Khazâ’î qui est inconnu comme l’a rappelé Ibn Al-Madanî.

Selon Anas (qu’Allah l’agrée), d’après le Messager d’Allah -prières et bénédiction d'Allah sur lui- :
« Celui qui sort de chez lui à la recherche de la science est considéré dans le sentier d’Allah (au service d’Allah), jusqu’à ce qu’il revienne. »[2]
La chaîne de transmission de ce Hadith est faible car elle comporte parmi ses rapporteurs abou Ja’far ar-Razi qui avait une très mauvaise mémoire. Cheikh al Albani l’a considéré faible .»[3]

D’après le Messager d’Allah -prières et bénédiction d'Allah sur lui-:
« Le croyant ne pourra se rassasier de faire le bien jusqu’à ce que le paradis soit son étape (finale). »[4]
Sa chaîne de transmission est faible car elle comporte Daradje d’après abou al Heytham .[5]

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   Ven 4 Avr - 7:30

Assalam aleikum wa rahmatulah wa barakat



790 : Asma Bint Zayd a dit : « La manche de la tunique du Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) lui arrivait jusqu’au poignet. » rapporté par At-Tirmidhî
Le hadith est faible. Voir Adh-Dha’îfa (2458)

797 : Abû Hurayra rapporte : « Alors que quelqu’un priait en laissant traîner son pagne, le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) lui dit : « Va refaire tes ablutions ! » Il s’en alla, refit ses ablutions et revint. Il lui redit encore la même chose. Quelqu’un lui demanda : « Ô Messager d’Allah ! Pourquoi lui as-tu ordonné de refaire ses ablutions tout en t’abstenant de lui répondre ? » Il dit : « Il priait en laissant traîner son pagne et Allah n’agrée pas la prière de celui qui laisse traîner son pagne » rapporté par Abû Dâwûd
Il est parmi les hadiths faible des Sunan Aî Dâwûd (96)

830 : D’après Hudhayfa Ibn Al-Yaman, le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a maudit celui qui s’installe au centre d’un cercle. Rapporté par Abû Dâwûd
Sa chaîne est faible car ibn humayd n’a pas entendu (le hadith) de Hudhayfa.

889 : Safwân Ibn ‘Assâl rapporte : « Un juif dit à son compagnon : « Allons donc voir ce prophète ! « Ils vinrent au messager d’Allah et l’interrogèrent sur neuf signes évidents. Safwân rappela le hadith jusqu’à ces mots : « Ils lui embrassèrent la main et le pied en disant : « nous attestons que tu es prophète » rapporté par At-Tirmidhî
Sa chaîne contient ‘Abdallah ibn Salima qu’Al-Hafidh (et d’autres) ont déclaré faible.

890 : Ibn ‘Umar rapporte une histoire dans laquelle il dit : « Nous nous sommes approchés du prophète et lui avons embrassé la main » Rapporté par Abû Dâwûd
Sa chaîne comprend Yazîd ibn Abî Zyâd, Al-Hâfidh dit de lui : « Il est faible, il vieillit et changea et il répétait (yatalaqan) ».

891 : ‘Aisha rapporté : « Zayd ibn Al-Hâritha vint à Médine, alors que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) était chez lui. Il frappa à la porte ; le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) se leva vers lui en laissant traîner son manteau, il le prit dans ses bras et l’embrassa. » rapporté par At-Tirmidhî
Sa chaîne comporte Muhammad Ibn Ishaq qui est un mudalis (il cache les noms de ceux dont il rapport) connu.

912 : ‘Aisha rapporte : « J’ai vu le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) peu de temps avant sa mort, il avait une écuelle d’eau près de lui, il plongeait sa main dans l’eau puis s’essuyait le visage en disant : « Seigneur ! Aide-moi dans l’agonie et les affres de la mort. » rapporté par At-Tirmidhî.
Sa chaîne est faible. Voir Al-Mishkât (1563) et Dha’îf Sunan At-Tirmidhî (163)

944 : Hussayn Ibn wahwah rapporte que talha Ibn ‘Azib tomba malade. Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) lui rendit visite et dit : « J’ai vu les signes de la mort sur talha. Avertissez-moi de son décès et pressez ses funérailles, car il ne convient pas que la dépouille du musulman reste emprisonnée parmi les siens. » rapporté par Abû Dâwûd
Sa chaîne est faible. Voir Ahkâm Al-Janâ’iz (p.13-14) et Adh-Dha’îfa (3232)

947 : Suite au hadith authentique rapporté par Muslim, l’imam An-Nawawî a ajouté une parole de l’imam Ash-Shâfi’î : « Il est bon de lire auprès du mort une partie du Coran, et si on le lit en entier, c’est une bonne chose »

Je ne sais pas où l’imam As-Shâfi’î a pu dire cela, et j’ai un grand doute sur cela, puisqu’il est rapporté dans son madhab que la récompense (de la lecture) n’atteint pas le mort, comme l’a rapporté de lui Al-Hafidh ibn Kathîr. Et shaikh Al-Islam ibn Taymya a montré que cette parole n’est pas attribuée à l’imam As-Shâfi’î.

1000 : Ibn Abbas rapporte que le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui n’ a rien lui en lui du Coran est comme une maison en ruine » rapporté par At-Tirmidhî
Le hadith est faible. Voir Al-Mishkât (2135).

1060 : Abû Sa’îd Al-Khudhrî rapporte que le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Si vous voyez un homme venir régulièrement à la mosquée, attestez qu’il est croyant » Allah dit : « Seuls ceux qui croient en Allah et au jour dernier peuplent les mosquées » rapporté par At-Tirmidhî
Sa chaîne est faible comme je l’ai montré dans Al-Mishkât (723), mais le sens est exacte.

1385 : Selon Anas, le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui sort de chez lui à la recherche de la science est considéré dans le sentier d’Allah (au service d’Allah), jusqu’à ce qu’il revienne. » rapporté par At-Tirmidhî
Sa chaîne est faible. Voir Al-Mishkât (220) et Adh-Dha’îfa (2037)

1394 : D’après Abû Hurayra, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Toute chose importante qui ne commence pas par « bismillah » est coupée » rapporté Abû Dâwûd
C'est-à-dire que l’œuvre est incomplète. La chaîne du hadith est faible et son texte (matn) est incohérent (mudhtarib). Voir Al-irwa (1-2)

1493 : Ibn Mas’ud rapporte que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) invoquait en ces termes : « Seigneur ! Je te demande tout ce qui m’amènera Ta miséricorde et tout ce qui m’assurera ton Pardon, de me préserver de tout péché, de m’accorder le butin (la récompense) de toute bonne action, la réussite du paradis et la préservation de l’enfer. » rapporté par Al-Hâkim
Le hadith est faible. Voir Adh-Dha’îfa (2908)

1539 : Ibn Mas’ud rapporte que le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Qu’aucun de mes compagnons ne me rapporte quelque chose sur un autre. J’aime vous rencontrer en n’ayant rien dans le cœur contre personne » rapporté par Abû Dâwûd et At-Tirmidhî
Sa chaîne comporte un transmetteur inconnu comme je l’ai montré dans Al-Mishkât (4852)

1569 : D’après Abû Hurayra, le prophète a dit : « Prenez garde à la jalousie, car la jalousie mange les bonnes actions comme le feu mange le bois » rapporté par Abû Dâwûd
Le hadith est faible. Voir Adh-Dha’îfa (1902)

1577 : Wâthila ibn Al-Asqa’ rapporte que les messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ne montre pas ta joie devant le malheur de ton frère, sinon Allah lui fera miséricorde et t’éprouvera à ton tour. » rapporté par At-Tirmidhî
Le hadith est faible. Voir Al-Mishkât (4856)

1641 : ‘Ali rapporte que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a interdit à la femme de se raser les cheveux. Rapporté par An-Nasâ’î.
Sa chaîne comporte des incohérences. Voir Adh-Dha’îfa (678)

1670 : Qabîsa ibn Al-Mukhâriq rapporte que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « L’interprétation des signes, l’augure et le présage sont de la sorcellerie (jibt) » rapporté par Abû Dâwûd
Sa chaîne comporte Hiyan ibn Al-‘Alâ qui est inconnu. Voir Ghâyatul-Marâm

1677 : ‘Urwa ibn ‘Amir rapporte : on parla au prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) de l’augure. Il dit : « Le meilleur augure est l’optimisme (fa’l). L’augure ne doit pas détourner le musulman (de ce qu’il voulait faire). Si l’un d’entre vous voit quelque chose qu’il déteste, qu’il dise : « Seigneur ! Les bonnes choses ne viennent que de Toi, et il n’y a que Toi qui repousse les mauvaises, et il n’y a de force et de puissance qu’en Toi » rapporté par Abû Dâwûd
Sa chaîne comporte des mudalis (transmetteur qui cache l’identité de celui dont il rapporte le hadith). Voir Al-Kalim At-Tayib (193).

1722 : Jâbir rapporte que le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi
wa salam) a dit : « On ne demande par le Visage d’Allah que le paradis » rapporté par Abû Dâwûd.
Sa chaîne est faible comme je l’ai montré dans Al-Mishkât (1944).

1873 : Ibn ‘Abbas rapporte que le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui demande assidûment à Allah de lui pardonner. Allah lui ménage une issue pour chaque difficulté, une joie pour toute tristesse et Il le nourrira d’où il ne s’attendait pas. » rapporté par Abû Dâwûd.
Sa chaîne comporte un rapporteur inconnu comme je l’ai montré dans Adh-Dha’îfa.

Et Allâh sait mieux!

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les fausses hadiths attribues aux Prophete saw   

Revenir en haut Aller en bas
 
les fausses hadiths attribues aux Prophete saw
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 99 hadiths du Prophète Muhammad (saws) Compilé par Khâlid Abû Sâlih
» Les fausses apparitions a Anguera(Brésil):Pedro Régis
» Paroles de Muhammad (Hadiths)
» Pandémie de fausses révéaltions.
» flp et fausses-routes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muslima Connexion :: Entraidons nous :: Exhortations et Rappels-
Sauter vers: