Muslima Connexion
Salamu aleikunna wa ramatullah
marhaban bikunna vous pouvez vous inscrire si vous êtes une femme et que vous souhaitez vous entraider avec vos soeurs dans l'apprentissage de notre belle religion !!!



 
PortailAccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Le statut de la célébration du nouvel an de l’hégire

Aller en bas 
AuteurMessage
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Le statut de la célébration du nouvel an de l’hégire   Ven 4 Avr - 7:21

As-salâmu ‘alaykum wa rahmatuLlâhi wa bârakatuh

Question 1060 :
Quel est le statut de la célébration, des félicitations et de l’envoi de messages [de voeux] l’occasion du nouvel an de l’hégire ?
Qu’Allah vous récompense par le bien.

Réponse :
Louanges à Allah, prières et salutations sur le Messager d’Allah ainsi que sa famille, ses Compagnons et ses alliés.

Certes, le fait de célébrer le nouvel an de l’hégire en en faisant un jour férié, d’organiser des fêtes et des festivals et d’envoyer des messages [de voeux], fait partie des innovations et des choses inventées que notre religion interdit.

En effet, ce genre de festivités n’a jamais eu lieu à l’époque des meilleures générations de l’Islam et si cela contenait un quelconque bien, [les musulmans de l’époque] nous auraient précédé en cela.

Les plus célèbres à avoir instauré cette tradition innovée sont sans doute les gouverneurs de l’état des ‘Oubaydiyya en Egypte. D’ailleurs, Al-Maqrîzî dans ses Khoutat, a cité le nouvel an parmi les jours que les ‘Oubaydiyôun ont établi comme étant jours de fêtes et des occasions

De même que les califes fatimides accordaient une attention particulière à la veille du premier Muharram de chaque année car cela représentait la première nuit de l’année et son commencement.
Aussi, il ne fait aucun doute qu’il n’y pas d’innovation qui se propage chez les musulmans sans qu’une sounna ne disparaisse en parallèle. Ainsi, tout le bien réside dans le suivi [des salâf] et tout [size=150]le mal se trouve dans l’innovation[/size].

Le Prophète - salla Allahou ‘alayhi wa Salam - a dit :
Idea « Prenez garde aux choses nouvelles,toute chose nouvelle est innovation et toute innovation est égarement », rapporté par AbûDawûd.

Il dit aussi :
Idea « Quiconque innove dans notre affaire (la religion) une chose qui n'en fait pas partie, celle-ci sera alors rejetée ».

En plus d’être une innovation, la célébration du nouvel an de l’hégire constitue une imitation des juifs et des chrétiens dans leur tradition de fêter le nouvel an chrétien.

Or, il nous a été interdit par les textes du Livre et la Sounna, de suivre les passions des gens du Livre et de les imiter.
Allah dit :
Arrow « Puis Nous t’avons mis sur la voie de l’Ordre [une religion claire et parfaite].
Suis-la donc et ne suit pas[size=150] les passions de ceux qui ne savent pas[/size]. »

A ce propos, voir les explications d’Ibn Taymiyya concernant ce verset dans son précieux livre : Iqtidâ² As-Sirât Al Moustaqîm Moukhâlafat Ashâb Al Jahîm (Emprunter la voie de la droiture et contredire les habitants de la Géhenne).

Le Hadîth par ailleurs dit :
Arrow « Celui qui imite un peuple, fait partie d’eux » et aussi :
Arrow « Ne fait pas partie des nôtres celui qui imite autrui ».

Et il ne fait aucun doute que ceci constitue une menace terrible car le Prophète – salla Allahou‘alayhi wa Salam - ne se désavoue pas [de la sorte] de celui qui commet [simplement] une chose détestable. Plutôt, il se désavoue du mécréant ou de celui qui a commis un interdit grave faisant partie des grands péchés dans le but de le menacer.

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: Le statut de la célébration du nouvel an de l’hégire   Ven 4 Avr - 7:22

As-salâmu ‘alaykum wa rahmatuLlâhi wa bârakatuh



Ainsi, l’imitation des mécréants dans leur kufr est une mécréance et les imiter dans ce qui est interdit est également interdit.

Lorsqu’il s’agit de les imiter dans leurs traditions invalides, cela est également illicite comme l’a démontré Cheikh Al Islam, preuves à l’appui, dans son livre précité plus haut. Participer à leurs fêtes ou les suivre et les imiter en cela l’est aussi. Il faut savoir que la célébration du nouvel an fait partie des fêtes citées par les juifs dans leurThora falsifiée, ils appellent cela : Roch Hachana, le premier mois du nouvel an juif.

Par la suite, les chrétiens suivirent et imitèrent cette tradition en célébrant le nouvel an chrétien. Plus tard, les ignorants parmi les musulmans en firent de même et transposèrent cette célébration au début de l’année hégirienne. Malgré cela, beaucoup d’autres parmi eux prirent également part à la célébration du nouvel an chrétien. Twisted Evil

Evidemment, toutes ces choses sont des innovations et des choses blâmables auxquelles le musulman raisonnable s’abstient de participer. Il doit aussi réprouver ces agissements avec sagesse ; en prêchant la bonne parole aux gens et en enseignant aux ignorants parmi eux que les musulmans n’ont que deux fêtes : ‘Îd Al Fitr et ‘Îd Al Adhâ et qu’excepté cela, il n’est permis de célébrer aucune autre fête, qu’elle soit à connotation religieuse, nationaliste ou autre.

Et ce, en vertu du Hadîth rapporté par Anas - qu’Allah l’agrée - qui dit :
Idea « Quand le Prophète– salla Allahou ‘alayhi wa Salam - arriva à Médine, il trouva que les gens avaient l'habitude de s'amuser pendant deux jours qu'ils avaient choisis dans l'année.
Il leur dit alors:
Arrow " Allah vous a remplacé ces deux jours de fête par deux autres meilleurs : ce sont le jour d'Al Adhâ et celui d'Al Fitr " ».

Enfin, nous rappelons que les musulmans n’ont pas besoin de célébrer des fêtes et des festivals où ils imitent les mécréants afin de se rappeler la Hijra (l’émigration) d’Al Moustafâ, salla Allahou ‘alayhi wa Salam.

Bien entendu, ils ne devraient jamais perdre de vue le véritable sens de la Hijra, cet acte grandiose qui fut une étape déterminante et indispensable à l’établissement de l’Etat islamique. Cette émigration constitua une limite entre le Vrai et le Faux et entre les adeptes du monothéisme (Tawhîd) et les adeptes de l’associationnisme (chirk).

Ainsi l’alliance et le désaveu font partie des principes les plus solides de la foi, le musulman doit réaliser ce principe et le vivre au quotidien en se séparant du chirk et de ses adeptes et en s’alignant sur le Tawhîd, en le secourant et en secourant ses adeptes. Cette Hijra doit leur rappeler la parole du Tawhîd qu’ils prononcent et répètent jours et nuits en étant debout ou assis, lors de l’adhân, la salât, et durant toute leur vie.

Ils devraient aspirer à réaliser toute la transcendance et la singularité que cette parole renferme, en veillant à épurer leur adoration de toute formes de Chirk et à infirmer la Seigneurie à tout autre qu’Allah, ainsi qu’à exclure de leur alliance les non croyants et les adeptes de tout autre religion que l’islam, et à vouer une adoration exclusive à Allah dans le jugement et la législation.

Nous implorons Allah afin qu’Il gratifie les musulmans d’un beau retour vers leur religion. Prières et salutations sur notre Prophète ainsi que sur sa famille et tous ses Compagnons.

Cheikh Abû Muhammad al Maqdissî
Texte original.

http://www.tawhed.ws/FAQ/display_question?qid=1060&text=%D8%A7%D9%84%D9%87%D8%AC%D8%B1%D9%8A&page=1&in=all&submit=%D8%A8%D8%AD%D8%AB

Traduit par Oum-Ishâq
Relu et corrigé par Oum_Mou3âwiya

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
UmAmina
Gerante
Gerante


Messages : 582
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: Le statut de la célébration du nouvel an de l’hégire   Ven 4 Avr - 7:22

As-salâmu ‘alaykum wa rahmatuLlâhi wa bârakatuh

Par ailleurs si vous êtes interessés par le jeûne en ce mois de Muharram :

Selon un hadith de ‘Aïcha (qu’Allah l’agrée), les gens de la tribu de Quraysh jeûnaient le jour d'Achoûrâ' à la Mecque avant l'avènement de l'islam (Al-Boukhârî et Mouslim).

Puis, à son arrivée à Médine, le Prophète ( paix et bénédiction de Dieu sur lui ) remarqua que les juifs jeûnaient ce jour ; il les interrogea à ce sujet et ils lui répondirent que c'était pour eux un jour de fête, car il correspond au jour où Allah a sauvé le prophète Moûssâ (Moïse paix sur lui ) et son peuple, en lui ouvrant la mer et en noyant à sa suite, Pharaon et ses soldats.
Moûssâ le jeûna alors pour remercier Allah. Le Prophète (paix et salut d'Allah sur lui) ordonna alors de jeûner ce jour en rétorquant aux juifs :
Idea « Nous sommes plus dignes de nous réclamer de Moussa que vous.». Ainsi, il jeûna ce jour et ordonna de le jeûner.

Ce jeûne resta obligatoire jusqu'à ce que fût prescrit le jeûne du ramadan. Alors, le jeûne du ramadan devint obligatoire à la place du jeûne d'Achoûrâ' qui devint par la suite facultatif.

Ibn ‘Omar ( que Dieu agrèe le père et le fils) rapporte du Prophète (paix et salut d'Allah sur lui) : « ... Celui qui veut, jeûne et celui qui veut, mange [en ce jour]. » (Al-Boukhârî et Mouslim)

Quelle est la meilleure manière de jeûner 'Achoura Question

Jeûner le 9 et le 10 du mois Mouharram est la manière la plus conseillée - si Allah le veut - selon le hadith du Prophète (paix et salut d'Allah sur lui), rapporté par Ibn ‘Abbâs :
Arrow « Si je suis encore vivant l'année prochaine, je jeûnerai le 9 (c’est-à-dire avec le 10). » Rapporté par Mouslim.
Mais le Prophète (paix et salut d'Allah sur lui) mourut avant cela.

Le Prophète a donc recommandé de jeûner le 9 (avec le 10), pour se différencier des juifs qui ne jeûnaient que le 10.
Cependant, la partie du hadith mentionnant ceci :
Arrow « Différenciez-vous des juifs, jeûnez un jour avant ou (dans une autre version, "et") un jour après [en plus du jour de ‘Achoûrâ']. » est faible.

Le mérite de celui qui le jeûne

Selon le hadith d'Abû Qatâda, le Prophète r a dit :
Idea « Ce jeûne efface les péchés de l'année précédente. » (Mouslim)
Avec cela, nous espérons, en plus d'obtenir auprès d'Allah cette récompense, obtenir également la récompense de ce qui suit :

- faire revivre la Sunna, en se conformant aux recommandations et à l'exemple du Prophète paix et bénédiction de Dieu sur lui ;

-[size=150] Inviter les musulmans à pratiquer cette Sunna délaissée... et ceci fait partie des meilleures actions.
[/size]

_________________
Ya Mukalibal Qulub Talbit Qulubana Alaa Diini  
O Toi qui Retourne les Coeurs, Retourne nos Coeurs a ta Religion
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le statut de la célébration du nouvel an de l’hégire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le statut de la célébration du nouvel an de l’hégire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur le statut "Invité"...
» Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés
» Le code du statut personnel
» Statut de Marie et des saints
» Célébration du 25ème anniversaire de Yeunten Ling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muslima Connexion :: Entraidons nous :: Exhortations et Rappels-
Sauter vers: